Recherche
Mini calendrier
Mois précédentdécembre 2019Mois suivant
lumamejevesadi
1
2
3
4
2019 Congrès annuel de la SFT
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
21
22
23
24
25
26
27
28
29
30
31
  Événement SFT Événement SFT
  Parrainé SFT Parrainé SFT
  Autre congrès Autre congrès
  Manif labo & div. Manif labo & div.
  Enseignement Enseignement
Qui est en ligne
38 utilisateur(s) en ligne (dont 1 sur Société)

Membre(s):0
Invité(s):38

Société > Élections > Élections 2012 > Professions de foi des candidats

Professions de foi des candidats

Publié par Le webmestre [admin] le 30/08/2012 (4450 lus)

Lionel BADET

Chers membres de la SFT
Chers ami(e)s

 Je suis âgé de 46 ans

 Je suis PUPH en Urologie et chirurgie de la Transplantation à l’hôpital  E Herriot de Lyon où je suis plus particulièrement responsable chirurgical du secteur Transplantation dont les activités couvrent la transplantation du rein, du pancréas, des îlots de Langerhans et le développement des greffes composites de tissus (mains et face).

 Mon implication dans la SFT remonte maintenant à près de 15 ans et je suis membre sortant du conseil d’administration actuel et membre du bureau en qualité de trésorier adjoint.

Comme membre de l’équipe actuelle je défends un bilan qui aura permis lors des dernières mandatures:

      -         Développement d’une réelle ouverture à la Francophonie
-         Mise en place d’un système de commissions
-         Ouverture d’un site internet actif avec accès à des forums de discussion pour chacune des commissions, planning des manifestations ;
-         Développement de relations privilégiées avec l’ABM
-         Labélisation d’un certain nombre de formations et de réunions scientifiques qui permettent à chacun d’assurer sa formation.
-         Création de l’EFPMO
-         Obtention d’une assurance couvrant les membres des équipes de prélèvement lors de leurs déplacements
-         Amélioration de la transparence et de la lisibilité du fonctionnement du CA et du bureau

Je souhaite poser ma candidature à l’élection du prochain conseil d’administration et ferai acte de candidature pour être membre du bureau pour continuer à œuvrer à l’intérêt de notre communauté et défendre un certain nombre d’idées qui me paraissent importantes pour l’avenir :

      -         Développement de la transversalité et autonomisation de cette activité au sein de nos spécialités.
-         Mutualisation chirurgicale de l’activité de PMO
-         Revalorisation financière des activités de PMO et de greffe
-        
Identification et labélisation de grands projets cliniques  qui puissent être financés au moins en partie par notre société et qui unissent au-delà des intérêts personnels
-         je m’emploierai comme nous le faisons depuis plusieurs années à ce que la SFT continue à soutenir les projets cliniques ou de recherche des plus jeunes afin de les aider à prendre pied dans le domaine de la greffe et à les motiver pour prendre part, un jour à la vie de notre société

 J’espère que ces quelques lignes vous aurons donné l’envie de soutenir ma candidature

Avec mes sentiments dévoués et les plus cordiaux

Lionel BADET

Benoît BARROU

 Chers collègues, chers amis,

Je souhaite représenter ma candidature au conseil d'administration de la SFT, ayant été tiré au sort cette fois-ci. Je le fais (après réflexion, car cela représente un investissement de temps certain) dans l'optique de poser ma candidature à la vice présidence. Comme vous le savez, nous avons changé les statuts en 2010, et procédons désormais à l'élection du vice-président qui devient automatiquement président 2 ans plus tard.

Mon idée est donc, si vous m'accordez votre confiance, de rempiler pour 4 ans, terme auquel je me retirerai pour passer le flambeau aux plus jeunes.

Je souhaite naturellement poursuivre le développement des orientations retenues ces dernières années, et développer de nouvelles actions, à savoir :

1.      Développer la transversalité qui est à la fois le tendon d’Achille et la force de notre société. Seule la SFT peut faire le lien entre les différents transplanteurs, souvent un peu isolés au sein de leurs propres sociétés savantes;

a.      Il faut cultiver cette transversalité en poursuivant les collaborations avec les autres sociétés savantes (invitation aux congrès). Nous avons invité jusqu'à présent l'ACHBT et la FEEF en 2008 à Québec, l' AFU en 2009 à Nice, les réanimateurs (SFAR, SRLF, SSI) en 2010 à Genève, la SFP en 2011 à Montpellier, la SFI en 2012 à Nantes. Nous prévoyons d'inviter les infectiologues à Marrakech en 2013. Les futurs candidats ne manquent pas : radiologie, cardiologie, pneumologie, dermatologie, rhumatologie etc…

b.     La transversalité passe aussi par une politique d'accueil des transplanteurs de tous organes, pour que la SFT ne soit pas qu'une société de transplanteurs rénaux;

2.      Développer le caractère "syndical" de la SFT pour défendre et préserver les conditions de travail des transplanteurs. Souvenons-nous du rôle déterminant de la SFT dans l'obtention d'assurances pour les personnels médicaux et paramédicaux transportés (assurances étendues à l'ensemble des équipes, notamment d'urgence SAMU et SMUR). Dans l'avenir, nous devons

a.      obtenir la revalorisation de l'activité de prélèvement, car les conditions actuelles ne sont pas attirantes pour les jeunes. C'est un des objectifs que l'équipe de l' EFPMO (École Francophone de Prélèvement Mutli-organe) poursuit;

b.     créer une formation spécifique pour les infirmières pour pouvoir organiser dans le futur un transfert de compétences, qui est un des moyens de faire face à l'augmentation régulière des cohortes de patients transplantés;

3.      Ouvrir la SFT aux paramédicaux : coordinatrices (eurs) de prélèvement, coordinatrices (eurs) de transplantation. La première journée des coordinations au congrès de Montpellier a été un succès et nous renouvelons l'expérience au congrès de Nantes. Il faudrait poursuivre cette ouverture vers les IDE et secrétaires en organisant des sessions spécifiques lors de notre congrès (comme le font d'autres sociétés savantes);

 4.     Développer la francophonie et les relations internationales, avec une attention toute particulière vers les pays de l'Europe de l'Est, au travers d'échanges avec l'Union Médicale balkanique dont nous avions invité les représentants au congrès de Montpellier, mais qui n'avaient pu malheureusement répondre positivement cette année;

 5.     Élargir l’enseignement à la francophonie, en exportant les enseignements organisés par les membres de la SFT;

 6.     Développer les relations avec les sociétés supranationales, notamment ESOT et TTS

 7.     Soutenir la recherche en transplantation en amplifiant notre politique d'attribution de bourses

 8.     Poursuivre le développement des relations avec l’Agence de Biomédecine avec en particulier l’interface SFT/ABM lors des congrès, mais aussi la mise en place du comité de pilotage pour la gestion des données Cristal afin de faciliter et clarifier l’accès aux données pour tous les transplanteurs sur le modèle de l’UNOS; enfin, œuvrer avec l’ABM dans ses contacts avec les pays francophones;

 9.     Poursuivre le développement du site de la SFT en y accueillant toutes les associations régionales de transplantation si elles le désirent;

 10.    Créer une "RCP" nationale, organe par organe, pour donner à chacun la   possibilité de soumettre des cas difficiles et recueillir l'avis des collègues. En fonction des possibilités techniques, celle-ci pourrait être organisée soit sur le site soit sous forme de téléconférence;

 11.   Déposer un dossier de demande d'agrément de formation médicale continue auprès des Conseils Nationaux de FMC. Il s'agit d'un gros travail et il faudra des volontaires déterminés pour mener cette mission, mais il me paraît essentiel que la SFT soit reconnue en tant que telle et ne soit pas dépendante d'une autre société;

 12.   Créer un fonds de dotation adossé à la SFT, pour pouvoir faire appel à de nouveaux modes de financement de la Société.

 

Rabia BAYAHIA

Professeur Rabia BAYAHIA
Chef du service de Néphrologie-Dialyse-Transplantation
CHU Ibn Sina –Rabat-
Présidente de la Société Marocaine de Néphrologie
Email : rbayahia@hotmail.com
Tel : 00 212 6 62 72 35 85

                                                                                                        Rabat, le 12 juillet 2012

 

Monsieur Jean-Paul SQUIFFLET
Président de la Société Francophone de Transplantation

Monsieur,

           C’est avec une grande motivation que je présente ma candidature pour devenir membre du Conseil d’Administration de la Société Francophone de Transplantation, Collège 1 « Rein, Pancréas ».

          Je suis professeur de Néphrologie au Centre Hospitalo-Universiatire Ibn Sina de Rabat  depuis 1991, chef du service de Néphrologie-Dialyse-Transplantation Rénale depuis 2005, directrice de l’Unité de Formation et de Recherche en Néphrologie à la Faculté de Médecine et de Pharmacie de Rabat de 2006 à 2011.  Je suis actuellement présidente de la Société Marocaine de Néphrologie depuis 2010.
Je suis  membre du Conseil de Greffe d’Organes et de Tissus au Centre Hospitalier Ibn Sina de Rabat, j’ai été membre du Conseil Consultatif de Transplantation d’Organes Humains au Ministère de la Santé

          Participer aux activités de la Société Francophone de Transplantation nous aidera à développer la greffe d’organes dans notre pays,  et à échanger nos expériences avec les pays francophones.

          C’est aussi un honneur pour nous que notre candidature soit retenue pour l’organisation  du13ème Congrès de la SFT, à Marrakech, en décembre 2013. Le comité local d’organisation, que je préside, a déjà entamé la préparation pour recevoir nos collègues dans les meilleures conditions.

 

Yvon CALMUS

 

 J'ai l'honneur de poser ma candidature au conseil d'administration de la SFT.

 

J'ai eu le plaisir d'y siéger lors de la dernière mandature, avec 3 projets principaux :

 

(1) favoriser l'intégration des transplanteurs hépatiques dans la société,
(2) organiser, avec Corinne Antoine, les Assises de la transplantation, depuis 3 ans,
(3) ouvrir le plus largement possible le Courrier de la transplantation, dont je suis le rédacteur en chef, à la SFT.


Je souhaite poursuivre ces missions dans une prochaine mandature

 

Yvon Calmus, Centre de Transplantation hépatique, Hôpital Saint-Antoine, Paris.
 


Jacques DANTAL

Chers membres de la SFT, chers ami(e)s,

Je propose ma candidature aux élections du conseil d’administration de la Société Francophone de Transplantation dont je suis membre depuis de nombreuses années pour les raisons suivantes

 - Participer à la vie active de la SFT. Il me semble important qu’elle continue et renforce les liens avec les instances nationales et régionales réglementant l’activité de prélèvement et greffe pour participer aux décisions dans ces domaines.
- Œuvrer pour la culture de transversalité de notre association entre médecins, chirurgiens et biologistes.
- Mettre mon expérience au service de la formation des futurs transplanteurs et du personnel soignant mais aussi des non transplanteurs amenés de plus en plus à suivre nos patients.
- Par ailleurs, en tant que président de l’association Ouest Transplant il me semble important d’établir des collaborations plus étroites entre les différentes sociétés savantes régionales et la SFT.

En vous remerciant de considérer ma candidature
Bien cordialement

Jacques Dantal

Daniel EYRAUD

Chers membres de la SFT,

Je propose ma candidature aux élections du conseil d’administration de la Société Francophone de Transplantation dont je suis membre dans le collège anesthésie-réanimation.

 Je suis responsable médical à La Pitié-Salpêtrière, dans le service de L. Hannoun, de la part médical du programme de transplantation hépatique. Nous avons créé ce programme en 1999. Notre activité de greffe s’insère dans un contexte multi-greffe (cœur-foie, foie-rein) et bénéficie d’un plateau technique unique.

Je suis impliqué depuis ma formation dans la transplantation, activité dans laquelle ma spécialité est active à plusieurs niveaux: réanimation des donneurs et prélèvements, évaluation, prise en charge per et post-opératoire des receveurs. Pour cette raison, j’ai pu développer de nombreuses collaborations avec d’autres spécialités, chirurgiens, hépatologues, néphrologues, radiologues, immunologistes…dans un climat de confiance, indispensable à la prise ne charge médicale complexe que représente une transplantation. La culture de la transversalité est un des points forts de la SFT et je souhaiterais apporter ma contribution à son projet de développement.

            Par ailleurs le dialogue avec les instances nationales et régionales réglementant l’activité greffe me semble un autre point important du programme de la SFT. Je me suis déjà impliqué, avec l’ABM en particulier, dans une telle démarche et compte continuer au sein de la SFT.    

 En vous remerciant de prendre en considération ma candidature

 Très cordialement
Daniel Eyraud

Marc  HAZZAN

Fonction : PU-PH
Adresse professionnelle :          Service de Néphrologie – Hôpital Huriez – CHRU de Lille
                                               Bd Michel Polonovski
                                               59037 LILLE CEDEX

Candidat au poste de : Médecin, Collège 1

J’ai l’honneur de vous solliciter afin de soumettre à nouveau ma candidature pour le renouvellement du conseil d’administration de notre société.

Je participe à ce conseil depuis maintenant six ans et je m’occupe plus particulièrement de la Formation Médicale Continue. Je pense que l’évolution extrêmement rapide des connaissances dans le domaine de la transplantation fait que l’enseignement et l’information sont des pierres angulaires de notre discipline. En ce sens la FMC est indispensable à la qualité des soins aux patients.

Le succès de la session de FMC consacrée aux cancers après transplantation, lors du congrès de Montpellier l’année dernière, montre combien sont grandes les attentes et prouve, si il en était besoin, l’intérêt de notre communauté pour un enseignement post-universitaire de qualité et proche des pratiques de terrain.

Je souhaite donc poursuivre cette tâche dans les années à venir et j’espère que vous me renouvellerez votre confiance pour la mener à bien.

Pr Marc Hazzan

Ninoslav IVANOVSKI

Chers confrères,

Comme vous savez je viens de Skopje, République de Macédoine, une état francophone officielle depuis quelques années. Permettez moi vous dire que la région balkanique était francophone depuis des siècles. Je vous assure, que dans cette région a toujours un esprit francophone qui existe encore aujourd’hui. C’est, donc, ma motivation d’être membre de CA de SFT, une société qui se développe très rapidement et qui, pour nous des médecins francophones du Balkan présente une communication vivant et productive. Moi et mes collègues travaillant dans le domaine de la transplantation rénale a Macédoine sont tous éduqués dans les hôpitaux français et nous, très naturellement, sommes liés avec des collègues français et francophones.  J’ai passé deux années productives comme professeur associé dans la Faculté de médecine Kremlin Bicêtre ou j’avais joie de travailler avec mes collègues Antoine Durrbach, Hélène François et Bernard Charpentier.

Finalement, nous avons organisé a Skopje une journée franco-macédonienne le 13 mai cette année qui était un évènement très important pour la transplantation macédonienne et balkanique. Les confrères suivants ont été participés avec leur présentations : Professeur Bernard Charpentier, Professeur Antoine Durrbach, Professeur Jean-Paul Squifflet, Professeur Denis Glotz, Professur Lionel Rostaing et Professur Benoit Barrou. La journée était très bien acceptés par les collègues macédoniennes et balkaniques. Je suis sur que dans cette région on a beaucoup d’espace pour un travail commun d’intérêt de transplantation mais aussi pour la francophonie.

C’est la motivation basique pour ma candidature.

Très fraternellement.
Professeur Ninoslav Ivanovski

Yann LE MEUR

 Chers amis,

Je souhaite me porter candidat au CA de la SFT.

J'ai été élu pour la première fois en 2006 et depuis 2009 je suis président du conseil scientifique qui s'occupe entre autres de l'attribution des bourses, des allocations de séjours à l'étranger, de la sélection des abstracts pour notre société annuelle.

Je pense avoir été actif pour la société, présent aux CA et acteur du développement de notre société. Je désire continuer ce travail.

Bien amicalement à tous

Yann le Meur

Alain LE MOINE

Bonjour,

Je souhaiterais renouveler ma candidature dans la commission scientifique pour les raisons suivantes :

J’aime l’effort de solidarité réalisé au sein de la SFT et y participer me semble un travail de grand intérêt de même qu’une opportunité formidable de partager ce sentiment.

D’un point de vue pratique, je participe au conseil scientifique des journées de Beaune, nous menons une activité de transplantation expérimentale (à ce propos un papier vient de sortir dans l’AJT dans le quel nous remercions l’aide de la SFT et un autre est en cours d’acceptation également dans l’AJT).

De nouvelles initiatives communes pourraient certainement encore améliorer le travail de la commission scientifique et je voudrais y participer avec les nouveaux membres ainsi que les anciens restants.

Je reste à votre disposition.

Bien amicalement
Alain

Saida OURAHMA

Unité de Transplantation Rénale
Groupe hospitalier La Pitié-Salpêtrière

Chers amis,

Je souhaite renouveler ma candidature au bureau de la SFT pour poursuivre l’ensemble de l’œuvre des anciens bureaux afin que les projets en cours à l’échelle nationale et internationale puissent être menés à bien et  pour développer de nouveaux projets. Je pense que le rassemblement est une force.

Mon activité médicochirurgicale (Praticien Hospitalier en Anesthésie réanimation et Néphrologue par qualification) au sein d’une unité de transplantation rénale, me permet d’avoir une vision transversale de notre société qui doit continuer à tisser des liens avec d’autres sociétés savantes nationales et internationales  sans oublier qu’il s’agit, avant tout,  de la société francophone de transplantation dont l’un de ses objectifs, est la promotion des nouvelles générations vers la transplantation ce qui va contribuer à dynamiser et affirmer notre société.

D’autre part, cette élection a énormément d'importance pour moi, car, en tant que membre de la commission de la francophonie, j’ai eu une sorte de satisfaction quand le Maroc a été choisi pour l'organisation du congrès de la SFT de 2013 et j'espère ardemment participer à cette organisation et y assister en tant que membre du conseil d’administration.

En effet, le nombre important voir croissant de collègues français et francophones, dynamiques dans le domaine de la transplantation, nécessite une collaboration étroite et un échange permanent des expériences de chacun afin d’assurer la formation des juniors, susciter des vocations et promouvoir la transplantation au-delà de nos frontières.

La SFT compte énormément pour moi et son épanouissement est une de mes priorités.

Je suis donc disposée à travailler de façon active au sein du nouveau conseil d’administration si vous m’accordez votre confiance.

Amitiés.

Philippe SAAS

Je me présente Philippe SAAS. Je suis professeur à la Faculté de Médecine et Pharmacie de Besançon et je dirige, depuis janvier 2012, l’unité mixte de recherche INSERM/EFS/Université U1098 « Interactions Hôte-Greffon-Tumeur – Ingénierie Cellulaire et Génique » qui s’intéresse à la greffe d’organe (rein principalement) et de cellules hématopoïétiques. Au sein de l’unité U1098, des travaux sont aussi dédiés à la greffe de cornée et l’autogreffe d’ovaires.

Je souhaite rejoindre le Conseil d’Administration de la Société Francophone de Transplantation (SFT) en tant qu’immunologiste, biologiste et chercheur au sein du Collège 3 : « Tissus, Immunologistes, Biologistes, Chercheurs ».

Je travaille depuis plusieurs années en collaboration avec Didier Ducloux autour des complications associées à la transplantation rénale (cancers et athérosclérose) et le rôle du système immunitaire et plus particulièrement des sous-populations lymphocytaires T dans ces complications. Je m’intéresse aussi dans des modèles expérimentaux à développer des approches de tolérance afin de réduire les complications associées à l’immunosuppression.

Depuis 10 ans, je participe au comité pédagogique du Master M2 « relation hôte-greffon » (RHG) des universités de Besançon, Dijon, Paris XI et Tours et j’ai encadré 14 étudiants de ce Master M2 depuis 1999.

Mes motivations pour rejoindre le conseil d’administration de la SFT sont les suivantes : participer à la vie de cette société, interagir avec les membres des autres collèges et pouvoir développer des collaborations et/ou des réseaux thématiques au niveau francophone, faire le lien entre la recherche appliquée et plus fondamentale dans le domaine de la transplantation, mais aussi créer un lien avec l’enseignement par l’intermédiaire du master RHG. Depuis plusieurs années, je participe au comité d’organisation des séminaires de Beaune (Seminar in Transplant Research) sous l’égide de la SFT et du Master RHG.


Laurent SEBBAG

Chers collègues, chers amis,

Je souhaite porter à votre connaissance ma candidature au CA de la SFT dans le collège 2 (Foie, Intestins, Cœur, Poumons).

Mon attachement à la SFT et ma fierté d’y avoir rempli le rôle de trésorier depuis 5 ans grandissent avec la qualité et l’audience de notre société.

Je souhaite poursuivre dans l’action et contribuer à élargir encore l’assise de la SFT au sein des transplantations non rénales. Peu de milieux sont propices comme la SFT à l’épanouissement de notre transversalité. Le mandat que vous me confierez comme membre du CA permettra la poursuite de ces actions, ainsi que la collaboration active avec l’ABM pour l’appréciation des facteurs de risques d’échec de greffe cardiaque.. entre autres challenges pour les années à venir....

Laurent Sebbag

Jérôme TOURRET

Chers collègues,

Je présente ma candidature au conseil d’administration de la Société Francophone de Transplantation.

J’occupe actuellement un poste de PHU dans une unité de transplantation rénale. J’ai une double formation de néphrologue et d’infectiologue, de sorte que je m’intéresse tout particulièrement aux complications infectieuses des patients transplantés. Ma thèse de science et mon post-doctorat au Canada ont porté sur les infections urinaires des patients greffés d’un rein et l’influence du traitement immunosuppresseur. La pandémie actuelle à E. coli producteur de  bêta-lactamase à spectre élargi montre à quel point ce sujet va prendre de l’importance dans le futur.

La recherche – clinique et fondamentale –  dans le domaine de la transplantation est très active et la SFT doit promouvoir et accompagner cette recherche.

Par ailleurs, la transplantation d’organe est une spécialité transversale par excellence. Il est donc particulièrement important qu’une Société organise le relai de l’information aux différents acteurs du domaine.

Enfin, une spécialité ne peut rester dynamique qu’en intégrant les plus jeunes. La SFT doit donc avoir un rôle dans la formation des futurs transplanteurs, dès le stade de l’internat.

Recherche, information et formation sont les trois principaux axes que j’aimerais défendre au sein du comité d’administration de la SFT.

Dr Jérôme TOURRET, MD, PhD

Jean-Christophe VAILLANT

           Mes chers collègues,

Je dépose ma candidature pour entrer au conseil d’Administration de la SFT dans le Collège 2 « Foie-Intestin-Cœur-Poumon » lors du prochain renouvellement de 3 de ses 8 membres

Je suis responsable à La Pitié-Salpêtrière, dans le service de L. Hannoun, de la part chirurgicale du programme de transplantation hépatique. Ce programme a été créé en 1999. Nous réalisons actuellement entre 60 et 70. Notre activité de greffe s’insère dans un contexte multi-greffe (1° activité française de greffes combinées cœur-foie) et bénéficie d’un plateau technique unique. La première greffe de foie française à partir d’un donneur décédé d’arrêt cardiaque a été réalisée à La Pitié.

Nous développons depuis 2 à 3 ans des collaborations avec différentes équipes de recherche dont les thèmes principaux sont la préservation du greffon, la récidive virale C sur le greffon. D’autres thématiques sont développées : complication cardio-respiratoires post-greffe, qualité de vie et reprise de travail après greffe.

En fin nous participons aux sessions annuelles d’enseignement de l’EFPMO.

Mon élection au CA de la SFT me permettrait de développer les collaborations inter-équipes, en particulier entre Paris et Province. Il me parait en effet indispensable de favoriser les échanges et la mobilité des plus jeunes de nos collaborateurs.

Bien cordialement.
Jean-Christophe VAILLANT

  Imprimer cet article Envoyer cet article

Naviguer à travers les articles
Article précédent Nouveau conseil d'administration Membres Sortants 2012 Article suivant
page précédente